Nicolas Smith, 22 ans, représente la prochaine génération de marins travaillante et qui n’a pas peur de se salir les mains.

juillet 23, 2018

Marin au sein du SIU, Nicolas Smith est un bel exemple de la nouvelle génération de marins et des bénéfices qu’elle peut en retirer. Âgé de 22 ans, il a gradué l’Institut de formation des marins en janvier 2018. Nicolas sait déjà qu’il aura une carrière heureuse et prospère dans son domaine.

 

L’année dernière, Nicolas a assisté au programme de l’Institut des marins pour apprentis non brevetés. Quand on lui a demandé pourquoi avait-il choisi de devenir un marin, Nicolas a répondu « Je désirais enrichir ma vie et mon futur, ainsi qu’atteindre mes objectifs à long terme.  Je me suis donc lancé et j’aime beaucoup ce que je fais. » Cette expérience a véritablement changé sa vie.

Nicolas a rapidement été identifié comme Maître d’équipage après avoir excellé au programme UA de l’Institut. « Mon travail était de garder 20 étudiants à l’ordre avant 7h00, d’inspecter les chambres, les classes, les couleurs, les repas et de vérifier les absences. Ce rôle était parfaitement adapté à mes habilités. »

 

Nicolas fait officiellement partie des confrères et consœurs de la mer depuis janvier 2018. Il est présentement assistant mécanicien et aimerait devenir électricien certifié. En tant que marin du SIU, Nicolas aura accès à des formations où il aura la chance de perfectionner ses aptitudes tout au long de sa carrière.

 

Il reconnait certaines difficultés de son travail – surtout d’être loin de la maison, mais Nicolas affirme que son expérience de marin lui a beaucoup apportée et reconnait qu’atteindre ses objectifs à un si jeune âge est très gratifiant. Il peut maintenant compter sur un futur sécuritaire, un bon salaire et un emploi stable.

 

Nicolas recommande fortement aux jeunes qui considèrent une carrière de marin de prendre contrôle de leur avenir et de se lancer dans l’aventure sans plus attendre. Il a aussi un conseil pour ceux qui débute le programme de l’Institut prochainement « À toutes les nouvelles recrues, si vous voulez réussir, je vous suggère de rester concentré sur votre chemin et de respecter les consignes qui vous sont données. Le travail en vaut la chandelle. »

 

Tous ceux qui ont la chance de rencontrer Nicolas savent à quel point il est fier du travail qu’il accompli et qu’il jouira certainement d’une longue carrière en mer. Sa détermination, son éthique de travail et sa fierté à l’égard de tout ce qu’il fait nous prouve que la prochaine génération de marins canadiens est prête à travailler fort et qu’elle n’a pas peur de salir les mains tant dans la classe qu’au travail.