Le Syndicat des marins menace de mettre toute l’industrie maritime canadienne à l’arrêt si un plan de vaccination n’est pas élaboré immédiatement

avril 20, 2021

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Le 20 avril 2021 – Le Syndicat international des marins canadiens (SIMC) exige une rencontre avec la ministre fédérale de la Santé et un plan d’action immédiat pour vacciner les marins canadiens contre la COVID-19, sous peine d’un arrêt total de l’industrie maritime canadienne. Après d’innombrables tentatives d’obtenir des réponses directes de la part des responsables provinciaux de la santé, le SIMC souligne les conséquences désastreuses pour l’économie canadienne si l’industrie du transport maritime devait s’arrêter dû à la propagation de la COVID‑19. Le gouvernement fédéral doit intervenir dès maintenant pour assurer la continuité de la circulation des marchandises essentielles.

Une récente éclosion de COVID-19 à bord de l’Atlantic Huron, propriété de CSL, où 18 des 25 membres de l’équipage ont reçu un résultat de dépistage positif pour la COVID-19, a mis en évidence le mépris total des unités de santé publique provinciales pour les personnes travaillant dans le secteur maritime, et démontre malheureusement la vitesse effrénée à laquelle le virus peut se propager au sein de l’équipage d’un navire malgré les précautions déjà en place. Plusieurs des marins infectés sur ce navire ont développé des symptômes plus graves et ont été emmenées à l’hôpital, seuls et à des milliers de kilomètres de leur domicile.

Le SIMC, ainsi que d’autres organisations syndicales du secteur maritime, ont émis plusieurs lettres, la première datant du 17 décembre 2020, à l’intention de tous les responsables provinciaux en matière de santé publique à travers le pays, demandant qu’un plan de vaccination des marins contre la COVID-19 soit formulé. Nous avons reçu aucune réponse adéquate, et aucun plan de vaccination des marins n’a été proposé. Le SIMC se voit maintenant contraint d’envisager maintes options, y compris le retrait de tous ses marins membres de leurs navires et l’arrêt forcé de l’industrie maritime canadienne, si un plan concret n’est pas élaboré immédiatement pour assurer que les marins canadiens soient vaccinés et remédier à ce qui devient un environnement de travail de moins en moins sûr pour tous les travailleurs du secteur. La santé et la sécurité des marins à bord des navires canadiens sont mises en danger par l’absence d’action de la part des gouvernements de tout le pays, et le SIMC est prêt à faire le nécessaire pour protéger ses membres contre la COVID-19.

« Les responsables provinciaux de la santé ont clairement indiqué qu’ils n’ont pas la moindre idée de la manière dont notre industrie fonctionne, ni de la manière dont les marins, qui résident tous dans des juridictions provinciales et locales différentes, peuvent se faire vacciner. Nous avons fait tout ce qui était en notre pouvoir pour tenter d’obtenir des réponses quant au moment et à la manière dont les marins seront vaccinés contre la COVID-19, mais la réponse ‘attendre et voir’ ne suffit plus. Étant donné que les marins traversent constamment les frontières provinciales, il faut déterminer immédiatement comment ces travailleurs essentiels seront vaccinés », a déclaré le président du Syndicat international des marins canadiens, James Given.

Le SIMC demande au gouvernement fédéral de mettre en place un plan de vaccination pour les marins et sollicite une réunion urgente avec la ministre fédérale de la Santé, Patty Hajdu, sous peine de fermer un secteur majeur de l’économie canadienne.

« Les gouvernements provinciaux, le gouvernement fédéral et les responsables de la santé publique partout au pays laissent tomber nos marins. Si un plan n’est pas élaboré immédiatement, le SIMC sera contraint de prendre des mesures radicales pour assurer la santé et la sécurité de ses membres. »

À propos du SIMC : Le Syndicat international des marins canadiens (SIMC) représente les marins qui travaillent à bord de navires sur les Grands Lacs, le fleuve Saint-Laurent, la Côte Est et la Côte Ouest depuis 1954. Les membres du SIMC ont la réputation d’être parmi les marins les mieux formés et les plus qualifiés du monde. Le SIMC représente des milliers de marins canadiens qualifiés aux quatre coins du Canada.

###

SOURCE : Syndicat international des marins canadiens

Liens connexes : www.seafarers.ca

Contact médias :

comms@seafarers.ca