Le SIU du Canada soutient la décision du gouvernement du Canada d’imposer des tarifs de rétorsion

juin 1, 2018

Le 1er juin 2018 – Montréal, QC– Le Syndicat internationale des marins canadiens (SIU) appuie pleinement la décision du gouvernement du Canada d’imposer des tarifs de rétorsion sur les importations d’acier, d’aluminium et d’autres produits en provenance des États-Unis.

 

Les tarifs annoncés hier par les États-Unis sur les produits canadiens d’acier et d’aluminium sont inutilement provocateurs et ne respectent pas la relation établie entre les États-Unis et le Canada. En effet, les deux pays sont des partenaires commerciaux de longue date dans le commerce intégré et les chaînes d’approvisionnement.

 

« Le Canada a longtemps été un fournisseur d’aluminium et d’acier pour l’industrie de la défense américaine. Nous sommes responsables de fournir de l’aluminium pour leurs avions et de l’acier pour leurs navires, a déclaré Jim Given, président du SIU. La menace à la sécurité nationale suggérée par les États-Unis hier est à la fois inacceptable et invraisemblable. »

 

Le SIU du Canada soutient donc le gouvernement du Canada dans sa décision de défendre les intérêts de la communauté syndicale canadienne et convient que de telles mesures de rétorsion sont nécessaires. De plus, le SIU du Canada continuera de collaborer avec les intervenants des deux côtés de la frontière pour faire entendre la voix de l’industrie maritime canadienne tout au long de ces négociations.

 

Nous sommes fiers de défendre les marins du monde entier. Comme toujours, ensemble, nous sommes plus forts.

 

-30-

 

À propos du SIU du Canada : Le Syndicat international des marins canadiens est au service des marins non brevetés depuis 1938 et est affilié au Seafarers’ international Union of North America. Le plus important syndicat de marins au pays, le SIU représente la majorité des marins non brevetés travaillant à bord de navires dans les Grands Lacs et l’Arctique ainsi que sur le fleuve St-Laurent, la Côte est et la Côte ouest. En plus des navires transigeant en eaux canadiennes, les membres du SIU ont l’opportunité de travailler à bord de navires aux États-Unis, en Europe et en Amérique du Sud.