Le SIU demande au gouvernement fédéral de respecter les normes du travail pour les marins étrangers

octobre 6, 2017
L’équipage à bord du Bro Anna est soumis à de mauvaises conditions de travail, payé moins de 2 $ de l’heure

Montréal, QC – Le Syndicat International des Marins Canadiens (SIU) a appris que les travailleurs à bord du Bro Anna seraient payés seulement 1,46 $ de l’heure. Le Bro Anna, un navire de Singapour opérant grâce à une exemption de cabotage, est actif dans les eaux canadiennes depuis juin 2017.

 

Le Bro Anna entreprend actuellement son dernier voyage et arrivera aujourd’hui à Oakville en Ontario. À bord du navire se trouvent des travailleurs de l’Inde, de la Russie, de la Pologne, de la Roumanie et des Philippines qui détiennent tous les permis requis pour travailler au Canada. Le SIU demande au gouvernement fédéral d’assumer ses responsabilités à l’égard des travailleurs étrangers temporaires et de veiller à ce qu’ils reçoivent un salaire approprié.

 

« Nous avons demandé à Emploi et Développement social Canada de visiter ce navire et d’appliquer les règlements relatifs au programme des TET pour cette équipage », a déclaré James Given, président du SIU. « Au nom de cet équipage, le SIU demande à EDSC de prendre les mesures nécessaires pour arrêter les opérations du navire jusqu’à ce que tous les salaires et avantages sociaux soient payés en vertu du Code canadien du travail. »

 

Des représentants d’EDSC ont eu des entretiens avec un inspecteur de la Fédération internationale des ouvriers du transport (ITF) concernant le Bro Anna, mais la situation s’est aggravée et est maintenant critique. Le gouvernement du Canada doit agir rapidement pour veiller à ce que les membres de l’équipage reçoivent le salaire qu’ils ont dûment gagné et ne soient pas victimes d’abus au travail.

 

« Les travailleurs étrangers temporaires à bord de ce navire sont exploités et leurs droits ne sont pas respectés. Une fois que le Bro Anna quittera le Canada, cet équipage sera à la merci du propriétaire du navire et ne verra probablement jamais le salaire qui lui est dû », a déclaré James Given.

 

 

À propos du SIU du Canada

Le Syndicat International des Marins Canadiens est affilié au Seafarers’ International Union of North America qui est au service des marins non brevetés depuis 1938. Le plus important syndicat de marins au Canada, le Syndicat International des Marins, mieux connu par les lettres SIU, représente la majorité des marins non brevetés travaillant à bord de navires des Grands Lacs ainsi que sur le fleuve St-Laurent, la Côte Est et la Côte Ouest. En plus des navires transigeant en eaux canadiennes, les membres du SIU ont l’opportunité de travailler à bord de navires livrant des chargements aux États-Unis, en Europe et en Amérique du Sud.