James Given se bat pour les marins canadiens partout dans le monde

décembre 6, 2017

Au cours des derniers mois, le président du SIU, James Given, a été bien occupé à défendre les marins canadiens et à partager le message « plus fort ensemble » à travers le monde.

 

En septembre, James Given a participé au congrès annuel de l’Union internationale des marins de l’Amérique du Nord (SIUNA), qui célébrait également le 50e anniversaire du Centre de formation et d’éducation maritime Paul Hall. Aux côtés de nos confrères et consœurs américains, M. Given et d’autres membres du SIU du Canada ont souligné les réalisations de notre syndicat, dont notre lutte continue pour protéger les emplois et les droits des marins canadiens.

 

Au mois d’octobre, notre président s’est rendu à St. Louis pour assister à la convention quadriennale 2017 du Maritime Trades Department of the American Federation of Labor and Congress of Industrial Organizations (AFL-CIO). Depuis sa création, ce département mandaté par la constitution de l’AFL-CIO a donné aux travailleurs employés dans l’industrie maritime et à ses métiers connexes une voix dans l’élaboration de la politique nationale.

 

Lors de son séjour aux États-Unis, James Given a rencontré la secrétaire aux transports des États-Unis, Elaine Chao, pour discuter de la façon dont le syndicat défend les emplois canadiens et se bat pour que la Loi sur le cabotage soit maintenue. Les États-Unis sont souvent considérés comme ayant les lois sur le cabotage les plus strictes au monde. Cependant, avec la menace grandissante pesant sur le Jones Act, M. Given a souligné l’importance de l’engagement continu des États-Unis envers ses marins marchands.

 

Plus récemment, James Given a participé à une réunion du groupe de travail sur le cabotage de la Fédération internationale des ouvriers du transport (ITF) pour discuter de la façon dont nous pouvons renforcer les lois dans le monde entier. M. Given est également président du groupe de travail sur le cabotage de l’ITF. Le groupe de travail vise à contrer la menace de la libéralisation du cabotage que posent les pourparlers commerciaux internationaux et la faible application par le gouvernement. Les syndicats participant au groupe de travail proviennent des États-Unis, de la Norvège, du Nigeria, du Canada, du Brésil, de l’Australie, de la Grèce et des Philippines.

 

James Given terminera l’année en participant aux réunions du Conseil canadien pour l’avancement des forces maritimes (CCMC) de Transports Canada. Le CCMC représente les parties intéressées par les problèmes de navigation, de transport et de pollution marine. Il conseille le gouvernement sur les enjeux et les possibilités liés à la sûreté et à la sécurité maritimes et publie des rapports chaque année. La participation au CCMC représente un autre effort mené par le syndicat cette année pour sensibiliser le gouvernement canadien en plus des rencontres régulières avec les députés et une comparution devant le Comité permanent des transports, de l’infrastructure et des collectivités de la Chambre des communes.

 

Restez au courant des dernières activités du syndicat en nous suivant sur Facebook et Twitter